À propos

Vision

Aujourd’hui, l’art est traversé par un mouvement puissant de réflexivité, et conséquemment, d’intégration de la recherche de l’artiste dans la présentation de l’œuvre et sa réception par le public. Comme en témoignent la présence nombreuse des artistes dans les programmes d’études supérieures, la multiplication de ces programmes et l’émergence de la recherche-création, l’œuvre n’est plus seulement un objet esthétique, elle est aussi un objet épistémique : l’art sait et veut dire quelque chose. Or la communicabilité de ces dimensions réflexives et épistémiques, souvent ineffables, de l’art n’est pas toujours évidente. Comment formaliser ces recherches présidant à la réalisation de l’œuvre (souci méthodologique) et ensuite les rendre accessibles au public (souci formel) ?


Mission

Les Ateliers de l’œuvrement se veulent un forum de réflexion sur ces questions, un laboratoire d’idées, générant une communauté de recherches, des projets communs et des collaborations. Notre collectif forme une sorte de microsystème social, ancré sur un savoir sensible. Chacune de nous œuvre à sa manière et chemine selon ses propres aspirations, tout en s’intéressant au cheminement et aux aspirations des autres. L’œuvrement dont il s’agit est l’ensemble des idées, des pratiques, des processus, des échanges et des pulsions sous-jacentes qui orientent et propulsent la création vers l’avant. Réfléchir sur les opérations de la création, sur l’œuvrement, par le biais de la recherche constitue le cœur de notre mission.


Positionnement méthodologique et théorique

Nous sommes un collectif de recherche sur la recherche-création. Nous nous posons des questions sur la recherche-création, sur l’œuvrement – des questions tant méthodologiques qu’épistémologiques, politiques, éthiques, anthropologiques, esthétiques, spirituelles et métaphysiques… En somme, nous nous questionnons sur le comment et le pourquoi d’une réflexion sur l’œuvre et l’œuvrement. Nous cherchons à faire avancer la recherche-création dans son pouvoir de réflexivité et de contribuer à une toujours meilleure compréhension de la vie et de l’esprit.

La recherche-création qui nous intéresse spécifiquement est un processus réflexif conduit par l’artiste (ou le groupe d’artistes) sur sa propre création et tout ce qui l’entoure. Les données sont saisies dans le processus même de la création. Du coup, le but de ce type de recherche n’est pas de produire des connaissances sur la création en général, mais bien plutôt d’éclairer spécifiquement des dimensions implicites d’une création singulière, pour ensuite en examiner les contributions plus larges. Car la recherche réflexive sur l’expérience créatrice (la recherche-création, en somme) ne produit pas seulement des connaissances sur la pratique, le processus ou l’œuvre – autrement dit, sur l’art –, mais elle est aussi porteuse d’intuitions et de savoirs sur l’humain, la condition humaine, les émotions et les ressentis, la culture, la société, le rapport au monde.

%d blogueurs aiment cette page :